Posted by Admin | ACOHL | Friday 10 October 2014 12:44 pm

Déclaration de l’Assemblée des Ordinaires Catholiques de Terre Sainte

Session Ordinaire

16 et 17 septembre 2014

Les chefs des Eglises catholiques de Terre Sainte se sont réunis les 16 et 17 septembre au Centre Caritas Bétharram à Bethléem pour discuter des défis et des problèmes auxquels font face leurs églises et leurs pays.

 

  1. Ils déplorent les conséquences dramatiques de la guerre de Gaza et appellent aux Palestiniens et les Israéliens à reprendre les négociations pour un règlement global du conflit de sorte que les mêmes causes de discorde ne puissent conduire aux mêmes résultats.
  2. Ils considèrent le pèlerinage du Saint Père en Terre Sainte fut un véritable succès sur le plan pastoral et œcuménique et encouragent tous leurs fidèles à méditer et à rentrer dans la profondeur des homélies et des discours prononcés à cette occasion. Ils espèrent que le Saint Père sera en mesure de visiter la Galilée comme il l’a promis. A cette occasion, ils remercient les Patriarches catholiques d’Orient, qui l’ont accompagné dans la prière tout au long du pèlerinage historique.
  3.             Ils espèrent que sa rencontre fraternelle avec le patriarche Bartholomé dans le Saint-Sépulcre pourra promouvoir le dialogue œcuménique et que la rencontre de prière interreligieuse dans les jardins du Vatican va générer la paix et de la réconciliation en Terre Sainte, en dépit de ce qui a suivi après en Terre Sainte notamment, et au Moyen-Orient en général.
  4. Ils sont très inquiets du radicalisme religieux en Syrie et en Irak, et condamnent les persécutions contre les minorités et les chrétiens en particulier. Les événements actuels en Irak et en Syrie menacent la présence chrétienne au Moyen-Orient. Les évêques expriment leur solidarité avec toutes les victimes et les personnes déplacées et espèrent que la communauté internationale va s’opposer au fondamentalisme et permettre aux réfugiés de regagner leurs foyers. L’Assemblée des évêques remercie le roi de Jordanie et son gouvernement pour l’accueil des réfugiés syriens et irakiens ainsi que pour l’aide et la protection qu’ils leur apportent. La même gratitude va aux Églises catholiques du monde entier et à toutes les ONG internationales qui font preuve d’une grande solidarité. Ils sont fiers de l’organisation Caritas en Jordanie et à Jérusalem pour leur immense action humanitaire auprès des réfugiés syriens et irakiens et auprès de la population de Gaza.
  5. Ils réaffirment l’appel de la Commission des pèlerinages à Jérusalem à ce que les pèlerins reviennent sans crainte visiter la Terre Sainte. De fait, l’itinéraire des pèlerins a toujours été, et est toujours très sécurisé. En outre, les pèlerins sont un pont de paix dans cette région du monde troublée.
  6. Ils ont rencontré les enseignants des écoles chrétiennes de Beit Jala, pour les remercier pour leur dévouement et pour leur travail en dépit d’une situation économique très difficile. Les évêques se sont engagés à faire tout leur possible pour améliorer le statut de ces enseignants.